Journal

Jour 38 2019-03-04 - Grèce-Turquie

Güneyli-Akçai
Les sifflements ont disparus, j'ai l'écho du vide dans les oreilles. Gérard vient frapper a ma porte a 7h30. Son planning de voyage est serré, il doit parcourir 250 a 300 km par jour, ce qui impose un départ matinal. Il a la gentillesse de me prendre a bord de son véhicule, je me dois de respecter ses règles. Le petit déjeuner est servi dans la grande salle chauffée par le gros poêle. Olive, fromage, œuf dur, omelette, miel... agrémentent le plateau, celui-ci est accompagné de thé et de café. Nous mangeons en projetant l'étape de la journée.
Je récup...


suite...
J 28 à J 35 2019-03-01 - Grèce: Halkidiki

Une semaine d'arrêt et de réflexions mise à profit pour visiter la Chalcidique et la Macédoine. Très certainement séduisant en été, mais terriblement triste en hiver. Tout est fermé, personne dans les rues et sur la route... le no man's Land. Par contre, le bon côté: On a l'impression d'avoir l'exclusivité sur les sites touristiques. Patricia m'a rejoint et on profite ensemble de ces moments privilégiés.
La Chalcidique, c’est cette région du nord de la Grèce que l’on appelle aussi « les mamelles de la Grèce » ou « les trois doigts de la Grèce » formé par trois...


suite...
Jour 28 à Jour 35 2019-03-01 - Grèce: Halkidiki

Une semaine d'arrêt et de réflexions mise à profit pour visiter la Chalcidique et la Macédoine. Très certainement séduisant en été, mais terriblement triste en hiver. Tout est fermé, personne dans les rues et sur la route... le no man's Land. Par contre, le bon côté: On a l'impression d'avoir l'exclusivité sur les sites touristiques. Patricia m'a rejoint et on profite ensemble de ces moments privilégiés.
La Chalcidique, c’est cette région du nord de la Grèce que l’on appelle aussi « les mamelles de la Grèce » ou « les trois doigts de la Grèce » formé par trois...


suite...
jour 27 2019-02-22 - Thessalonique (Grèce)

Le bus 01X desservant l’aéroport Makédonia s’arrête en face de l’Arc de la Gloire toutes les vingt minutes. J’y suis un peu avant 7h. Le bus est bondé, impossible même de m’approcher du contrôleur pour acheter un ticket. C’est grâce au passe-main entre passagers que je peux recevoir mon titre de transport.
Patricia apparaît enfin à la porte des arrivées, tractant sa lourde valise à roulette. C’est un véritable bonheur de la retrouver. Nous nous étreignons longuement.
L’hôtesse du comptoir Avis est très accueillante et rédige le contrat de location d...


suite...
JOUR 26 2019-02-21 - Thessalonique (Grèce)

La nuit en chambre commune n’est pas d’un grand confort, mais pour 13 euros petit déjeuner compris, il n’yb a pas de quoi être exigeant. J’ai pris place sur un lit gigogne, celui du haut. L’étage inférieur a été loué par une sexagénaire roumaine, elle envisage de passer trois mois à Thessalonique ! Pourquoi pas ? Elle passe ses soirées à lire des magazines People, et disparaît le reste du temps en ville.
Le peti dej est sympa, servi dans la salle commune, en self-service. L’établissement est tenu par des jeunes gens, à peine vingt-cinq ans, qui ont créé un con...


suite...
JOUR 25 2019-02-20 - Chalcédoine - Thessalonique (Grèce) 42 km.

J’ouvre les yeux à 7h30, j’ai la tête comme un tambour, je n’ai pas beaucoup récupéré et je sens que je suis à la limite. Thessalonique n’est à une quarantaine de kilomètres, et j’ai l’impression de devoir faire un effort considérable pour y aller. Ce n’est pas de bon augure pour la suite de cette aventure. Mais comme à chaque jour suffit sa peine, je ne pense qu’à l’objectif du jour.
Je quitte cet hôtel détestable dans l’idée d’en finir au plus vite, pensant à la prochaine semaine de repos. Patricia doit me rejoindre vendredi prochain. Nous allons ...


suite...
JOUR 24 2019-02-19 - Edessa - Chalcédoine (Grèce) 135 km.

Je quitte Edessa sans savoir vraiment où je vais. Le triporteur fonctionne parfaitement bien. Gagner directement Thessalonique ou faire un crochet par Virgina pour visiter le musée des tombes royales de Macédoine dissimulés sous un grand tumulus de 100 m de diamètre. Je choisi de rallonger ma route car je n’aurai peut-être jamais l’occasion de revenir voir ce site classé au patrimoine mondiale de l’Unesco. Le site archéologue est quasiment désert, peu fréquenté en cette période hivernale, ce qui facilite grandement la visite. Je suis impressionné par la beauté des lieux e...


suite...
JOUR 23 2019-02-18 - Bitola (Arym)- Edessa (Grèce) 105 km.

Ensoleillé.
Je traîne au lit jusqu‘ à 9h30, angoissé par le bourdonnements de mes oreilles. Je me décide enfin à ranger mes affaires et à aller marcher dans les rues de la ville. Peu de temps après mon retour à l’hôtel, Goce arrive à vélo, une caisse isothermique sur le porte-bagages. Il me reconnait immédiatement, et moi j’ai bien compris qui il est. Nous bavardons un moment puis nous partons prendre un café au bar du coin. Lorsque nous revenons à l’hôtel, nous croisons le couple de chinois qui la veille était arrivée àbord d’une voiture de location quas...


suite...
jour 22 2019-02-17 - Lin (Albanie) – Bitola (Macédoine) 110 km.

Ensoleillé.
J’ai dormi comme un loir, épuisé par les 2 heures de vélo de la journée, pourtant sur un parcours parfaitement plat. C’est ça le secret contre l’insuffisance cardiaque. Dormir.
Il est 11h00 lorsque je sors de ma chambre pour charger mes affaires dans le Ape. Le patron de l’hôtel est sur le parking, il salut et remercie les clients qui quittent l’hôtel. Il vient vers moi et entame une conversation en français. Il me dit qu’il a appris avec Google Translate en 3 mois. Il se débrouille vraiment bien et est capable de tenir une conversation basique.

suite...

Jour 21 2019-02-16 - Albasan-Lin (Albanie) 78 km.

Ensoleillé.
Petite étape aujourd’hui, petite par la distance mais grande par les images. En pénétrant plus profondément dans le pays, l’Albanie me révèle ses secrets, pas toujours glorieux d’ailleurs comme ces innombrables bunkers, héritage de la dictature communisme. Au bord de la route, ses habitants proposent des produits très variés ( Miel, vin, concentré de prune, fruits secs, graine de sésame, pois chiches …) issus de leur production familiale. On trouve aussi la magie de la création comme ces cheminées d’usine tapissées de coccinelles -un clin d’ œil à...


suite...
Voir d'autres étapes
1